Sep 192018
 

Chapitre 0 : la vie philosophique

  1. Connaissances utilitaires et connaissance libre , selon Aristote
  2. Pourquoi , selon Aristote , la philosophie est-elle aux deux bouts de la connaissance (L)
  3. Quels sont à l’âge classique les « facultés de l’esprit » ?
  4. Définition du « vrai » bonheur selon Spinoza ?
  5. Philosophe et non philosophe , selon Eric Weil , qui a besoin de qui ?
  6. Selon Jan Patocka , quelles expériences négatives amènent à la philosophie ?
  7. Selon Platon, qui doit gouverner la cité ?
  8. Selon Platon , Qu’est ce qu’une Cité Juste ?
  9. Ignorance et ignorance selon Platon ? (erreur et illusion)
  10. Maitre et maitre ?
  11. Comment devient-on sophiste ? (Pourquoi est il plus facile de devenir sophiste que philosophe ? L)
  12. Devenir philosophe est elle une démarche personnelle ou un enseignement ?
  13. Philosophe et philosophe, selon Emmanuel Kant ?
  14. Philosophe et philosophe, selon Antonio Gramsci ?
  15. Philosophe et philosophe, selon Pierre Hadot ?

Chapitre 1 : le sujet

  1.  Définitions générales du sujet
  2. En quoi consiste l’humanité de l’homme de l’Humanisme ?
  3. Dans les Méditations métaphysiques, quel est l’objectif de Descartes ?
  4. Dans les Méditations métaphysiques, quelle est sa méthode ?
  5. Pourquoi douter des sens ?
  6. Comment douter de l’entendement ?
  7. En quoi le cogito est-il la « première vérité » ?
  8. Quel est le « problème » de Kant ?
  9. Quelle est la différence entre un impératif hypothétique et un impératif catégorique ?
  10. Formulation de l’impératif catégorique

Chapitre 2 : la conscience

  1. Définitions de la conscience au sens psychologique/cognitif et au sens moral.
  2. Définition de la conscience selon John Locke.
  3. Quels sont les deux cas imaginés par Locke pour lui permettre d’identifier la « personne » et la « conscience » ?
  4. En quoi, selon John Locke, une personne est-elle propriétaire de Soi ?
  5. Pourquoi, selon John Locke, pour juger une personne, faut-il distinguer le point de vue juridique et le point de vue « théologique » ?
  6. Les autres peuvent-ils nous juger « en notre âme et conscience » ?
  7. Les 3 sens de « aliénation ».
  8. Pour Hegel, que veut dire « dialectique » ?
  9. En quoi le passage de la conscience à la conscience de soi est-il dialectique ?
  10. En quoi la prise de conscience de soi est-elle pour Hegel « médiatisée » ?
  11. Qu’est-ce que, pour Hegel, « travailler » ?

Chapitre 3 : l’inconscient

  1. Les trois sens du mot « inconscient ».
  2. Quelles leçons Freud tire-t-il de l’expérience de l’hypnose ?
  3. Quelles sont les « soupapes » pour réussir à défouler notre psychisme ?
  4. En quoi les actes manqués sont-ils réussis ?
  5. Pourquoi rêver ?
  6. Comment interpréter les rêves ?
  7. Quelles sont les 3 « zones » de la première topique freudienne ?
  8. En quoi la psychanalyse modifie-t-elle notre conception populaire de la conscience ?
  9. Quelles sont les 3 « instances » de la seconde topique freudienne ?
  10. Comment distinguer entre un instinct et une pulsion ?
  11. Sommes-nous responsables de notre inconscient ?
  12. En quoi la seconde topique freudienne permet-elle d’envisager un contrôle équilibré de soi ?
  13. Propriétés de l’existence pour soi (L).
  14. Définition sartrienne de la mauvaise foi (L).
  15. Définition sartrienne de la liberté (L).

Chapitre 4 : le Désir

  1. Comment distinguer entre désir et besoin ?
  2. Quel est l’intérêt de faire une analogie entre vecteur et désir ?
  3. Comment peut-on distinguer entre pulsion et attirance ?
  4. Le désir commence-t-il toujours par un manque ?
  5. Quelle est, selon F. Hegel, la contradiction du « désir naturel » ?
  6. Les deux « bouts » du désir de savoir dans l’allégorie de la caverne de Platon
  7. Les deux sens de « pouvoir »
  8. Pourquoi Th. Hobbes place-t-il le désir de pouvoir au premier rang de tous les désirs (d’où vient le problème et quelle est sa solution) ?
  9. Quel est le portrait que Th. Hobbes fait de l’homme ?
  10. En quoi l’appétit est-il un juste milieu ?

Chapitre 5 : Autrui

  1. En quoi Th. Hobbes dresse-t-il plutôt le portrait de l’autre en ennemi ?
  2. selon Hegel, apparences et réalités de la relation à autrui.
  3. Pourquoi est-il si difficile d’être vraiment tolérant ?
  4. Comment l’amitié peut-elle être le « lien des cités » si l’ami est « un autre moi-même » ?
  5. L’amitié peut-elle vraiment concilier visibilité et réciprocité ?
  6. Les trois espèces d’amitiés selon Aristote.
  7. Comment arriver à conclure qu’il y a autant de type d’amitié que d’autrui ?
  8. Définitions de la vertu chez Aristote.
  9. En quoi consiste le « dilemme du prisonnier » ?
  10. Quels sont les principes de base de la coopération ?

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.